Ouverte en 1967 par le journaliste, sociologue et écrivain Robert Escarpit, l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA) fête vendredi son 50e anniversaire.

A sa création, la première formation bordelaise au journalisme voit le jour au sein du département « carrières de l’information » de l’IUT de Gradignan (Gironde). Accessible aux bacheliers, la formation ne dure alors que deux ans et débouche sur un diplôme universitaire de technologie (DUT).

Elle sera reconnue par la profession dès 1975.

En 2006, l’évolution des médias et des technologies de l’information conduit l’IJBA – devenu entre-temps un institut de l’Université Bordeaux Montaigne et doté d’une autonomie financière – à réviser son niveau de qualification. La formation, qui dure toujours deux ans, devient dès lors un Master professionnel de journalisme, accessible à partir de la Licence (Bac +3).

Selon l’IJBA, 952 candidats étaient inscrits pour seulement 36 places disponibles au concours d’entrée 2017 dont les premières épreuves ont eu lieu fin mai.

Selon les années, la promotion de cette école de journalisme entièrement publique compte de 30% à 50% d’étudiants boursiers. Et plus de la moitié des étudiants sont aujourd’hui des femmes.

Plusieurs centaines d’anciens diplômés de l’IUT et de l’IJBA sont attendus vendredi après-midi aux cérémonies du 50e anniversaire.