Jean-Michel Blanquer : « nous allons rétablir les classes bilangues »

Jean-Michel Blanquer, nouveau ministre de l'Education nationale, indique dans deux interviews quelles vont être ses premières mesures.

Jean-Michel Blanquer, nouveau ministre de l'éducation - Crédits : Christophe Meireis

Jean-Michel Blanquer, nouveau ministre de l’éducation – Crédits : Christophe Meireis

Interrogé par Le Monde et BFMTV, le nouveau ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a indiqué quelles seraient ses toutes premières mesures.

Dans un entretien accordé au Monde samedi 20 mai, il explique vouloir « rétablir les classes bilangues, » les sections européennes et « valoriser le latin et le grec. » Il demande d’arrêter « de considérer que ces disciplines rigidifient les différences sociales ; ce sont des outils de promotion pour tous. »

Ce qui signifie tout bonnement détricoter la réforme du collège et les EPI
Le ministre de l’Education nationale affirme toutefois que « ceux qui souhaiteront rester dans le cadre actuel de la réforme du collège le pourront. »

« Pas d’impact sur les résultats scolaires »

Pour ce qui est des rythmes scolaires, « entre la semaine d’école sur quatre jours et celle sur quatre jours et demi, aucune étude ne tranche quant à l’impact sur les résultats scolaires ».  Il laissera donc le choix aux communes de décider si oui ou non, elles poursuivront dans la voie de la réforme du précédent ministère ou pas.

S’il se montre critique par rapport à nombre de mesures prises par le gouvernement précédent, Jean-Michel Blanquer salue cependant le travail qui a été fait contre le décrochage scolaire, pour le développement du numérique et la mise en place de la mallette des parents.

Première mesure dès septembre

Sur BFMTV ce matin le ministre de l’Education nationale a également déclaré vouloir mettre en place dès la prochaine rentrée des classes 12 élèves par classe dans 2200 classes de CP de REP+. Il affirme par ailleurs vouloir conserver le dispositif Plus de maîtres que de classes.

Partagez l'article

7 commentaires sur "Jean-Michel Blanquer : « nous allons rétablir les classes bilangues »"

  1. pierre  26 mai 2017 à 16 h 08 min

    Le rétablissement des classes bilangues et européennes va demander un peu de temps et des moyens.
    Cette décision est nécessaire et doit, contrairement aux idées reçues, profiter à tous les élèves, surtout dans les zones d’éducation prioritaires.
    Ces classes sont un moyen, dans ces établissements, de favoriser une mixité sociale, mais aussi de permettre un accès à un enseignement de qualité des langues.
    Les classes bilangues et européennes, au delà des polémiques de la précédente M.E.N., sont un symbole et un modèle. Symbole de l’attachement de la France à honorer ses engagements vis à vis de nos partenaires Européens les plus proches, mais aussi modèle d’enseignement des langues dont l’efficacité est prouvée.
    Ce modèle devrait inspirer les politiques d’enseignement des langues et être généralisé.
    La calamiteuse réforme du collège avait réduit la durée d’exposition à la langue à moins de deux heures par semaine et par langue étudiée, ce qui est notoirement insuffisant. hélas, ce sont les plus faibles et les plus vulnérables qui en subissent les conséquences.Signaler un abus

    Répondre
  2. Sinon tout va bien  30 mai 2017 à 15 h 30 min

    Ayant mené par ailleurs d’autres projets pharaoniques, notre commune n’a plus qu’une priorité pour ses écoles: revenir à la semaine des 4 jours pour économiser de l’argent sur le périscolaire.
    Quel programme éducatif!
    On fait fi de l’avis des écoles et on se moque pas mal des bienfaits potentiels pour l’élève.
    Bien sûr, aucune étude fiable ne peut encore évaluer l’impact de la réforme des rythmes, mais cette réforme a le mérite de tenter quelque chose, alors laissons-lui le temps de montrer ses effets.
    Mais sinon, tout va bien, il se trouve toujours de bons gestionnaires pour nous expliquer qu’on peut faire mieux avec moins de moyens…Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.