Des centaines de lycéens ont manifesté mardi sans incident à Angers et Cherbourg, à l’appel notamment de l’Union nationale des lycéens (UNL), contre le Front national et sa candidate Marine Le Pen, a-t-on appris auprès de la préfecture du Maine-et-Loire et de la police de Cherbourg.

650 jeunes ont manifesté à Angers, selon la préfecture. A Cherbourg, ils étaient « entre 200 et 220 », selon la police, à être descendus dans la rue. Dans les deux cas, ces manifestations étaient organisées notamment à l’appel de l’Union nationale des lycéens.

A Angers, de bon matin, des poubelles avaient été placées devant l’entrée de plusieurs lycées de la ville.

A Cherbourg, où aucun slogan anti-Macron n’a été scandé, le cortège est passé devant la permanence du FN sans dégradation, selon la police.

Dans les deux villes, de nouveaux appels à manifester contre le FN ont été lancés pour les prochains jours.