© MENESR

© MENESR

Le Prix de l’éducation a été créé en 1975 à l’initiative de l’Académie des sports, sous le patronage du ministre en charge de l’éducation nationale. Ce prix, dans un premier temps académique, est devenu national en 1987 indique le B.O du 6 avril en préambule.

Ce sont les chefs d’établissement qui vont dans un premier temps identifier et proposer un candidat, parmi les élèves de première (ou de seconde année de CAP), se distinguant « à travers la pratique d’activités physiques et sportives », mais « réunissant [également] un ensemble de qualités (réussite scolaire, palmarès sportif, engagement personnel au service de la collectivité) et démontrant des capacités à s’engager à tous les niveaux (scolaire, sportif et social) ».

Pour ce faire, les chefs d’établissement ont à remplir un formulaire avant le 19 mai.

Deux lauréats

Il y aura ensuite une sélection académique, avec une remise de prix académiques avant la fin de l’année scolaire 2016-2017. Puis une sélection nationale, avec un « jury présidé par la directrice générale de l’enseignement scolaire, ou son représentant, en présence du président de l’Académie des sports et du directeur national de l’Union nationale du sport scolaire (UNSS). »

Le jury national choisira les deux meilleurs candidats parmi les sélections académiques, qui recevront leur prix fin 2017, début 2018. Ils seront donc les deux lauréats du Prix de l’éducation 2017.