Sélectionner une page

Attentat de Londres: les lycéens de Concarneau rapatriés chez eux ce jeudi (Méadel)

Les lycéens de Concarneau (Finistère) qui se trouvaient en voyage scolaire outre-Manche seront rapatriés jeudi, à l’exclusion des trois blessés de l’attaque survenue mercredi à Londres, a annoncé la secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes Juliette Méadel. « On a organisé leur rapatriement par avion. Il interviendra aujourd’hui », a déclaré Mme Méadel à l’AFP. Selon […]

Attentat de Londres: les lycéens de Concarneau rapatriés chez eux ce jeudi (Méadel)

Les lycéens de Concarneau (Finistère) qui se trouvaient en voyage scolaire outre-Manche seront rapatriés jeudi, à l’exclusion des trois blessés de l’attaque survenue mercredi à Londres, a annoncé la secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes Juliette Méadel.

« On a organisé leur rapatriement par avion. Il interviendra aujourd’hui », a déclaré Mme Méadel à l’AFP.

Selon la secrétaire d’Etat, 92 élèves faisaient partie du voyage, soit 36 qui n’étaient pas sur les lieux et 56 qui ont assisté à l’attaque, dont les trois blessés, actuellement hospitalisés « dans un état sérieux ».

Certains élèves devraient être entendus ou ré-entendus jeudi par la police britannique, a indiqué l’entourage de Juliette Méadel.

Alors que des psychologues francophones assistent à Londres les élèves choqués, une cellule locale de soutien aux victimes, composée notamment de pédopsychiatres et de psychologues, sera activée dès leur retour en Bretagne.

« Ce sont des lycéens, ils sont jeunes. La prise en charge psychologique, si elle se fait tout de suite, permet d’éloigner les séquelles », a estimé la secrétaire d’Etat.

L’attaque a fait trois morts et quarante blessés, selon un bilan revu à la baisse jeudi, quand un homme, vêtu de noir et portant une barbe, a lancé sa voiture sur la foule devant le Parlement de Westminster avant de poignarder un policier en essayant d’y pénétrer.

L’acte, commis un an jour pour jour après les attentats de Bruxelles qui ont fait 32 morts, n’avait toujours pas été revendiqué jeudi matin.

Il rappelle les attaques de Nice (France, 84 morts) et Berlin (12 morts), également en 2016, commis en lançant un véhicule contre la foule, et s’inscrit dans un contexte de risque élevé d’attentats en Europe, notamment des jihadistes de l’Etat islamique (EI).

Le service d’aide aux victimes français fonctionne « avec la même intensité, qu’un attentat se passe en France ou à l’étranger », a insisté Juliette Méadel, dont l’administration pousse pour une harmonisation de la prise en charge au niveau européen.

Huit pays – Belgique, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Italie, République tchèque et Roumanie – ont signé mi-mars à Bruxelles une « feuille de route » visant à traiter les victimes de terrorisme de manière « mieux coordonnée ».

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...