Les chiffres officiels en laissaient plus d’un dubitatifs. C’est pourquoi nous avons récolté nos propres chiffres, auprès d’une centaine d’enseignants, afin peut-être, de trouver le salaire « réel » des profs.

Pour rappel, en 2016, la Depp a dévoilé le salaire moyen des enseignants – 2460 euros (net) mensuels. Un chiffre qui a rendu beaucoup de profs sceptiques.

En exploitant les données de 98 professeurs qui ont accepté de partager avec nous leurs fiches de paie, nous avons dressé un panorama assez différent (à découvrir en infographie) – bien que ne prétendant pas être « la » réalité des 717.500 enseignants du secteur public, mais reflétant juste une tendance.

Au final, le constat n’est pas surprenant : l’écart entre les PE et les profs du secondaire est important ; de même que celui entre les profs documentalistes et les enseignants du secondaire ; ou celui entre certifiés et agrégés.

Un salaire médian de 1990 euros net

Selon les données que nous avons récolté, le salaire médian des enseignants qui ont accepté de répondre à notre appel est de 1990 euros (net). Chez les profs des écoles, il est légèrement inférieur (1934 euros), quand celui des enseignants certifiés est un peu plus élevé (2000 euros net). Mais ce n’est rien en comparaison du salaire médian des agrégés, qui atteint 2500 €.

A noter que les profs docs ont un salaire médian inférieur à celui des certifiés, et finalement peu supérieur à celui des profs des écoles – 1970 euros net. Enfin, les formateurs TICE du premier degré, qui ne touchent pas l’ISAE (indemnité des enseignants du primaire), ont un revenu légèrement inférieur à celui des PE (1808 euros).