Près de deux tiers des lycéens (62%) sont favorables à l’abaissement du droit de vote à seize ans, selon les résultats publiés jeudi d’un « référendum d’origine lycéenne » organisé par l’UNL, deuxième syndicat lycéen.

A l’approche de l’élection présidentielle, l’UNL a invité les lycéens à se prononcer sur cette question dans 326 bureaux de vote dans des lycées ou devant des établissements entre le 6 et le 17 décembre 2016 puis entre le 3 et le 7 janvier 2017. Plus de 57.000 lycéens ont participé au scrutin, 62% se disant favorables au droit de vote à seize ans, indique l’organisation dans un communiqué.

L’UNL y voit « une véritable preuve de la volonté de la jeunesse de s’impliquer dans la vie de la cité d’une part, et de se faire entendre dans ses revendications propres d’autre part ».

Face à la proportion de réponses négatives (38%) l’UNL explique qu’il reste « encore des lycéennes et lycéens non convaincus de leur pertinence et de leur légitimité à s’exprimer ».

Les mineurs de plus de seize ans pourront voter à la primaire organisée par le PS, dont le premier tour est dimanche, à condition d’être adhérents à l’un des partis organisateurs.

En France, le droit de vote avait été abaissé à 18 ans au lieu de 21 ans par Valéry Giscard d’Estaing en 1974.