Sélectionner une page

Fin de la scolarisation pour les enfants étrangers en situation irrégulière contraire aux conventions internationales (Vallaud-Belkacem)

La proposition de Marine Le Pen de mettre fin à la scolarisation des enfants étrangers en situation irrégulière va contre « toutes les conventions internationales dont la France est signataire », a rappelé la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem. « Par ces mots, que je condamne avec la plus grande force, Mme Le Pen fait preuve tout autant […]

Fin de la scolarisation pour les enfants étrangers en situation irrégulière contraire aux conventions internationales (Vallaud-Belkacem)

La proposition de Marine Le Pen de mettre fin à la scolarisation des enfants étrangers en situation irrégulière va contre « toutes les conventions internationales dont la France est signataire », a rappelé la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem.

« Par ces mots, que je condamne avec la plus grande force, Mme Le Pen fait preuve tout autant de son indifférence la plus totale à des situations humainement terribles affectant de jeunes enfants, que sa méconnaissance de tous les principes républicains et de toutes les conventions internationales dont la France est signataire », affirme la ministre dans un communiqué.

Plusieurs textes nationaux et internationaux affirment le droit à une éducation obligatoire et gratuite, rappelle-t-elle: l’article 26 de la déclaration universelle des Droits de l’Homme, l’article 28 de la convention internationale relative aux Droits de l’Enfant, l’article 2 du protocole additionnel de la Convention européenne des Droits de l’Homme et article L131-1 du Code de l’Education de la République française.

« Je tiens à rappeler ici que c’est l’honneur de la République française de garantir aux enfants, à tous les enfants, le droit à l’éducation, c’est-à-dire le droit à un avenir », ajoute Najat Vallaud-Belkacem.

« Le principe républicain d’égalité d’accès au service public de l’Éducation est un principe de droit commun. Il doit s’appliquer à tous, sur tout le territoire, quels que soient leur nationalité, leur statut migratoire ou leur parcours antérieur, sans distinction ni exception », insiste-t-elle.

« Cette déclaration vient abîmer l’image de notre pays et rappelle à tous ceux qui semblaient l’oublier que Mme Le Pen refuse de s’inscrire dans le cadre républicain qui forge l’histoire et la force de notre Nation », estime-t-elle.

Invitée de l’institut de sondage BVA pour un de ses petits-déjeuners « Pop 2017 », la candidate du Front national à la présidentielle Marine Le Pen a prôné jeudi la fin de la scolarisation des enfants étrangers en situation irrégulière et une « contribution » pour ceux dont les parents en situation régulière ne travaillent pas.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...