Le candidat républicain Donald Trump / Gage Skidmore / Wikimedia Licence CC

Le candidat républicain Donald Trump / Gage Skidmore / Wikimedia Licence CC

Alan J. Lichtman, l’historien et prof d’université qui a prédit avec succès la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles américaines, rempile. Désormais, il parie sur sa destitution.

Pour rappel, ce professeur à l’American University de Washington DC a élaboré une technique infaillible, qui lui permet de prédire le vainqueur de chaque élection américaine. Sa méthode mathématique binaire consiste à analyser la posture du candidat du parti au pouvoir (il s’agissait ici de Hillary Clinton), en répondant à 13 affirmations (des « clefs ») par « vrai » ou « faux », portant sur différents sujets, comme l’économie, la politique internationale, ou le charisme du candidat.

« Si 6 ou plus de ces 13 critères sont faux, le candidat du parti qui tient la Maison-Blanche est alors le perdant », expliquait l’enseignant au Washington Post.

Désormais, celui que la presse américaine surnomme « professeur prédiction », prédit « l’impeachment » futur de Donald Trump. « Je suis assez certain que Trump donnera des motifs pour lancer sa destitution, soit en faisant quelque chose qui mettra en danger la sécurité nationale, soit parce que cela l’avantagera financièrement », annonce l’historien, toujours au Washington Post.

Destitué après avoir « abusé de la loi »

Allan Lichtman, prof d'université et historien, avait prédit la victoire de Donald Trump.

Allan Lichtman, prof d’université et historien, avait prédit la victoire de Donald Trump / United States government / Public Domain

Cette fois, la prédiction d’Alan J. Lichtman n’est toutefois pas basée sur son système de « clefs », mais sur sa propre intuition. Aura-t-il raison, cette fois encore ? Seul l’avenir nous le dira… Reste que le professeur se base tout de même sur des critères proches de ses fameuses « clés » – d’abord, le fait que Donald Trump ait « abusé de la loi tout au long de sa vie » et devrait recommencer, ensuite, « le fait que les républicains soient nerveux au sujet de ce président franc-tireur ».

Selon le professeur, la destitution de Trump serait ainsi initiée par son propre camp, « les républicains ne voulant pas de lui comme président, car ils ne peuvent pas le contrôler : il est imprévisible ».

Le documentariste américain Michael Moore, qui a lui aussi prédit avec succès la victoire de Donald Trump, est également persuadé que ce dernier sera un jour destitué, après avoir « enfreint la loi ». Ainsi, explique le réalisateur de Fahrenheit 9/11, « il n’a aucune idéologie sauf l’idéologie de Donald Trump. Et un tel narcissique va peut-être, malgré lui, enfreindre la loi. Il violera des lois, car il se soucie seulement de ce qui est bon pour lui. »