Le candidat républicain Donald Trump © Michael Vadon

Le candidat républicain Donald Trump © Michael Vadon

Sa méthode est infaillible. Depuis 1984, le professeur à l’Université de Washington DC Alan J. Lichtman a élaboré une technique lui permettant de prédire le vainqueur de chaque élection présidentielle américaine.

13 critères à remplir

Cette méthode consiste à analyser la posture de la candidate du parti au pouvoir, en l’occurrence Hillary Clinton, en répondant à 13 affirmations par « vrai » ou « faux ». Ces dernières portent sur différents sujets, comme l’économie, la politique internationale, ou encore le charisme du candidat.

« Une réponse favorable à chacune de ces questions vrai/faux favorise toujours la réélection du parti en place », explique l’enseignant au Washington Post. « Mais si six ou plus de ces treize critères sont faux, le candidat du parti qui tient la Maison-Blanche est alors le perdant ».

Donald Trump futur président des États-Unis ?

Malgré les sondages et l’analyse des commentateurs politiques, ses résultats sont donc formels : Hillary Clinton perdra cette élection présidentielle au profit du candidat républicain Donald Trump.

Selon Alan J. Lichtman, la candidate démocrate n’a pour le moment que cinq réponses défavorables, mais un dernier critère n’a pas encore été pris en compte : le troisième candidat de cette campagne, en la personne de Gary Johnson.

Pour que Clinton remplisse ce critère, ce candidat du Parti Libertarien doit recueillir moins de 5% de votes. Or les sondages révèlent que ce dernier possèderait entre 5 et 14% d’intentions de vote, ce qui mettrait fin aux chances d’Hillary Clinton.

Alan J. Lichtman aura-t-il a nouveau raison ? La réponse le 8 novembre 2016 !