enseignante malade

© Picture-Factory – Fotolia

En 2014, les profs à temps plein ont perçu en moyenne un salaire net de 2 460 € par mois, selon une note de la Depp. A titre de comparaison, en 2013, un enseignant percevait en moyenne un salaire mensuel net de 2 450 €.

Hausse en euros constants, baisse en valeur réelle

« Par rapport à 2013, le salaire net moyen des enseignants (titulaires et non-titulaires), a augmenté de 0,4 % en euros courants », explique la Depp… avant de nuancer : en euros constants (corrigés de la hausse des prix, donc en valeur réelle), ce salaire a « légèrement diminué », de – 0,1 %.

Cette baisse s’expliquerait par le gel du point d’indice des fonctionnaires, « non revalorisé depuis 2010 », ainsi que par un recrutement de profs supérieur aux départs en retraite, ayant pour effet « d’accroître les plus bas salaires ».

Des écarts de salaires réduits entre primaire et secondaire

Restent des disparités entre le premier degré et le second degré. En 2014, le salaire net mensuel moyen s’établit à 2232 € (2210 en 2013) pour un prof des écoles (PE), et à 2639 € (2640 en 2013) pour un prof de secondaire.

Selon la Depp, les écarts de salaires nets entre PE et enseignants du second degré ont baissé en 2014, « passant de 430 € à 400 € », grâce au versement de l’ISAE, l’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves du primaire. Ce versement expliquerait aussi l’augmentation de 2%, en euros constants, du salaire net des profs des écoles « présents-présents » – ceux qui ont « travaillé 24 mois consécutifs, avec la même quotité ».

« Personne dans ma salle des profs ne touche cette somme ! »

salaires profsSur les réseaux sociaux, nombre d’enseignants ne se reconnaissent pas dans la moyenne de 2460 € net par mois.

Prof de CM1-CM2 et directrice d’école, Charivari nous indique sur Twitter « toucher seulement 80% de ce salaire moyen ». Et Tweetinstit, lui aussi PE et directeur, d’annoncer toucher « 1734 € sans prime de direction, et 1942 € avec ».

De son côté, E-tynedoc, prof doc, remarque que son salaire est « loin en dessous de cette moyenne ». Mcommemaths, prof de maths en collège, affirme enfin que « personne » dans sa salle des profs « ne touche cette somme ».

Sur notre page Facebook, un prof de maths remarque que « c’était plutôt 460 € de moins » pour lui. Plusieurs autres profs de collège indiquent même gagner « 1000 € de moins ». 

Un salaire médian de 2328 euros

Distribution des salaires nets mensuels moyens en EQTP en 2014 / DEPP

Distribution des salaires nets mensuels moyens en EQTP en 2014 / DEPP

Le revenu moyen est-il vraiment représentatif ? Sur Twitter toujours, AlgoRythmes, prof de maths en collège, et Patrick Giraud, PE, remarquent « qu’il faudrait plutôt se baser sur le salaire médian », car « les moyennes faussent la réalité ».

Dans la note de la Depp, on retrouve ce salaire médian dans la « distribution des salaires nets mensuels moyens en EQTP en 2014 ». Alors que le 1er décile (D1) est de 1800 €, que le 4e décile (D4) est de 2206 €, et que le 7e décile (D7) est de 2638 €, le salaire net médian, arrêté au 5e décile (D5), s’élève à… 2328 €.

Le rapport inter-déciles (D9/D1) est quant à lui égal à 1,8. Pour rappel, ce ratio permet de mettre en évidence l’écart entre le haut et le bas de la distribution des salaires, et constitue un moyen de mesurer l’inégalité de cette distribution.

Dans son étude, la Depp précise qu’en 2014, « la moitié des enseignants ont été rémunérés en-dessous du seuil de 2 328 € nets par mois ». En 2013, le même salaire net médian était de 2313 €. Il aurait augmenté de 0,2 % en euros constants…