Quatre lycéens et leur professeur ont été légèrement blessés mardi par un départ de feu lors d’une expérience en cours de sciences dans une classe d’un lycée de Nouméa, a indiqué le vice-rectorat.

Un départ de feu s’est déclenché mardi vers 08H30 suite à une manipulation pendant une séance de travaux pratiques de Sciences de la Vie et de la Terre dans une classe de seconde au lycée Jules Garnier, a précisé le vice-rectorat de Nouvelle-Calédonie dans un communiqué.

D’après les premiers éléments, des vapeurs d’alcool ménager se seraient enflammées lors de cette expérience « qui n’a rien d’exceptionnelle ».

« On a entendu trois explosions, puis on a vu des gens qui couraient et des flammes. Alors on est descendu dans cette classe, on a pris un extincteur, on a coupé le courant », a déclaré un élève à Radio Nouvelle-Calédonie.

Le vice-rectorat a d’ailleurs salué « le sang-froid et le courage du professeur et des élèves ». Le professeur et les quatre lycéens légèrement brûlés ont été conduits à l’hôpital de Nouméa. A la mi-journée, seule une lycéenne, touchée au visage, était encore hospitalisée « en observation », a indiqué à l’AFP une porte-parole du vice-rectorat.

Une enquête de police est en cours ainsi qu’une enquête administrative. Une cellule psychologique a également été mise en place dans cet établissement de 1.900 élèves.