Rythmes scolaires : une réforme « loin d’améliorer les conditions d’apprentissage » (SNUipp)

Les profs des écoles consultés par le SNUipp décrivent leurs élèves comme "fatigués" suite à la réforme des rythmes. Et déplorent des relations "difficiles" avec les parents.

salle de classe professeur primaire

Cours à l’école primaire © Kzenon – Fotolia.com

Selon une consultation menée cet hiver auprès de 800 enseignants (pdf) de l’Académie de Paris par le SNUipp 75, les professeurs des écoles sont 98% à considérer que « l’objectif de la réforme des rythmes scolaires n’a pas été atteint ».

Pour 97% des enseignants sondés, dans 243 écoles, « les élèves sont plus fatigués, surmenés et surexcités ». Pour le SNUipp (pdf), « loin d’améliorer les conditions d’apprentissage des élèves », cette réforme a même « dégradé les conditions de vie personnelle et professionnelle des enseignants ».

Des relations entre enseignants et parents « difficiles »

Ainsi, indiquent les professeurs dans la consultation du SNUipp 75, « l’enseignant n’est plus le référent unique dans l’école : il est très dévalorisé ». Les élèves sont en outre « moins disponibles et moins attentifs à la parole de l’enseignant », qui est « noyée parmi celles des autres adultes ».

Selon le SNUipp, les relations entre les enseignants et les autres adultes intervenant dans l’école « se sont dégradées au point qu’un tiers des réponses font cas de conflits ouverts ou de tensions graves », notamment en raison de « l’occupation des classes », des « règles différentes appliquées par le périscolaire » et « du partage du matériel ».

« Les relations avec les parents sont difficiles : les journées étant courtes, les enseignants ne peuvent rencontrer les parents, non disponibles à 15h. Les rendez-vous sont bloqués uniquement sur les lundis et jeudis », indique encore le syndicat, qui revendique la « réécriture d’une réforme mal pensée ».

Un rapport de l’IGEN « passé sous silence »

Dans un autre communiqué du 10 mai, le SNUipp-FSU s’étonne du « passage sous silence » du rapport de l’Inspection générale (IGEN) sur « l’efficacité pédagogique de la réforme des rythmes scolaires ». Finalisé depuis près d’un an mais toujours pas publié, « ce rapport semble s’être égaré en chemin… Pourquoi cette rétention ? », ironise le syndicat.

« Il serait temps de disposer de ce rapport pour analyser, réorienter ou remettre à plat ce qui doit l’être », indique le SNUipp, qui demande que l’étude de l’IGEN « soit rendue publique ».

Partagez l'article

9 commentaires sur "Rythmes scolaires : une réforme « loin d’améliorer les conditions d’apprentissage » (SNUipp)"

  1. Luc  20 mai 2016 à 12 h 17 min

    So what ? Il faut donc céder au SNUIPP dont certains représentants prônent le retour à la semaine de 4 jours, avec une préférence pour des we de 3 jours, que les enfants se reposent bien !
    A caricature, caricature et demie !Signaler un abus

    Répondre
  2. Grr  11 mai 2017 à 17 h 02 min

    Ah ! Si le SNUIPP avait écouté les professionnels de l’éducations (parents et enseignants d’en bas, ceux qui ont les élèves quoi) et les avait soutenus !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.