La piste terroriste est écartée au vu des premiers éléments de l’enquête après le jet de deux cocktails molotov qui n’ont pas fait de blessés, vendredi matin, dans une école d’optique à Rennes, a-t-on appris auprès de Parquet.

« En l’état, rien ne conduit à retenir l’hypothèse terroriste », a-t-on indiqué de même source.

Confiée à la Sûreté départementale, une enquête a été ouverte pour « violences volontaires avec armes », ainsi que « dégradation volontaire par moyens dangereux », a-t-on précisé.

Vendredi, peu avant 9h15, une personne casquée s’est introduite dans l’école d’optique où elle a jeté deux cocktails molotov dans les locaux au rez-de-chaussée, provoquant un début d’incendie rapidement maîtrisé, avant de s’enfuir.

Quatre personnes ont été légèrement intoxiquées par des fumées.