classe vide

© Igor Mojzes – Fotolia.com

Depuis le début de l’année, les élèves de primaire et de secondaire ont manqué 20 000 journées de classe pour non-remplacement de profs absents, selon la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE).

L’association, qui a lancé il y a quelques années un site permettant aux parents de signaler les absences non remplacées d’enseignants, a annoncé fin mars la mise en place de 2 journées d’action nationale les 7 et 21 avril, ainsi que le lancement d’un hashtag sur les réseaux sociaux, #YaPasDeProf.

2 000 postes manquants dans le primaire

Dans le secondaire, si 97 % des absences de longue durée sont remplacées, d’après le Figaro, seules 38 % des absences de courte durée le sont.

Dans le primaire, 15 % des absences tous motifs confondus ne sont pas remplacées. Selon le Snuipp cité par RTL, uniquement pour ce niveau, il faudrait créer environ 2 000 postes de remplaçants pour combler les absences.

Pas d’absentéisme marqué chez les enseignants

Pourtant, comme le souligne aujourd’hui le Parisien, les professeurs ne sont pas spécialement absentéistes, avec 6,6 jours d’absence par an en moyenne ils se situent sous la moyenne pour la Fonction publique. Mais leurs absences sont particulièrement remarquées.

Selon le quotidien, plus de 2 200 postes de remplaçants ont été créés depuis 2013, mais les mesures d’allègement de service en REP+ en ont occupé plus de 900. Et les créations de classes promises par le gouvernement entraîne forcément un plus grand nombre de profs à remplacer.