© Alexey Rumyantsev - Fotolia.com

© Alexey Rumyantsev – Fotolia.com

Ce 8 mars 2016 est le théâtre de la Journée internationale des droits des femmes. Pour l’occasion, la ministre de l’Éducation nationale a tenu a rappeler son engagement pour favoriser la parité entre les femmes et les hommes.

« Faire de l’éducation un levier afin de faire avancer les droits des femmes »

Dans un communiqué, le ministère indique qu’il souhaite « faire de l’éducation un levier afin de faire avancer les droits des femmes et l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. ». Najat Vallaud-Belkacem s’exprimera dans la journée sur le sujet devant les recteurs, et remettra ensuite des décorations aux femmes du ministère. Pour finir, elle assistera à un concert organisé au profit de la lutte contre l’endométriose, une maladie qui touche la gent féminine.

Des manifestations se dérouleront partout en France, notamment la semaine de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat féminin. Ce rendez-vous mobilise chaque année des réseaux de femmes entrepreneures et des enseignants pour mettre en lumière la mixité des métiers. Cet événement se tient du 7 au 12 mars.

Les femmes encore sous-représentées dans les fonctions d’encadrement

Selon le bilan 2013/2014 du ministère repris par AEF, les femmes représentent 72% des effectifs de l’Éducation nationale, contre 47% des rôles de direction. Si l’on distingue une certaine parité du côté des recteurs (43% de femmes), des progrès restent à faire au niveau des Dasen (29% de femmes) et des secrétaires généraux d’académie (24% de femmes).

Les femmes représentent 37% des enseignants chercheurs

Une note de la Direction Générale des Ressources Humaines citée par AEF démontre que des inégalités demeurent également dans l’enseignement supérieur. En effet, les femmes représentaient en 2014  37 % des enseignants chercheurs. La note précise que cet écart est « davantage prononcé » chez les professeurs (seulement 23 % de femmes) que chez les maîtres de conférences (44 % de femmes).

Malgré des évolutions, des efforts restent à faire pour atteindre la parité réelle entre les femmes et les hommes dans l’enseignement.