Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a indiqué vendredi que plus de 4.600 élèves sortiront désormais des écoles de police, dans le cadre du renforcement des effectifs à la suite notamment des attentats, soit dix fois plus qu’en 2012.

« Plus de 4.600 élèves gardiens de la paix sortiront de nos écoles chaque année en 2016 et en 2017 », a dit le ministre en déplacement à Metz (Meurthe-et-Moselle), selon son discours transmis par ses services. « Ils n’étaient que 488 en 2012! », sous le gouvernement de droite, a-t-il ajouté.

« Pour la gendarmerie, les écoles permettront de renforcer les unités de 3.970 sous-officiers en 2016 et de 3.560 en 2017 », a t-il également précisé.

Le ministre a rappelé « l’effort (…) depuis 2012 » du gouvernement afin de recruter policiers et gendarmes, notamment après les attentats de janvier et novembre 2015.

« Alors que la police et la gendarmerie avaient perdu plus de 13.000 emplois entre 2007 et 2012, nous en aurons recréé plus de 9.000 d’ici la fin du quinquennat », a-t-il réaffirmé.

M. Cazeneuve a inauguré à Metz le Service zonal de recherches et d’appui (SZRA), une structure du Service central du renseignement territorial (SCRT), dont l’objectif est « la recherche du renseignement, notamment contre les filières djihadistes » et qui se situe « en première ligne dans notre lutte contre le terrorisme et contre le phénomène d’endoctrinement qui l’alimente ».

« Il s’agit là d’un modèle éprouvé que nous expérimentons depuis 2014 à Lille, Lyon, Marseille, puis, depuis 2015, à Rennes et à Bordeaux », a-t-il encore détaillé.