Le directeur d’une école élémentaire d’Evry, où avait été découvert vendredi « un système vidéo destiné à filmer les enfants », s’est suicidé lundi en se jetant sous un RER, a-t-on appris de sources concordantes.

Une enquête avait été ouverte contre lui par le parquet des mineurs d’Evry après la découverte vendredi de ce système vidéo « par les enfants eux-mêmes », a expliqué une source.

« Les élèves étaient filmés dans la classe, dans l’école », a ajouté cette source, précisant que « des parents et des enfants » avaient été auditionnés au commissariat d’Evry.

Selon une source proche de l’enquête, « plusieurs caméras » étaient disposées « à l’intérieur de l’école », un système qui aurait été destiné à filmer « les petites filles ».

Le chef d’établissement ne s’étant pas présenté à l’école lundi, les enquêteurs se sont rendus à son domicile mais il ne s’y trouvait pas, a expliqué une source proche du dossier.

Ils ont alors fait le rapprochement avec le suicide d’un homme, qui s’est jeté vers 13H30 sous un RER au Coudray-Montceaux (Essonne).

Ce directeur exerçait « depuis environ dix ans, sans jamais avoir posé de problème », au sein de cet établissement, l’école Maréchal-Leclerc, a précisé une autre source proche du dossier.

Environ 130 enfants y sont scolarisés, selon le site internet du rectorat.

Le procureur d’Evry doit donner mardi à 8H30 à Evry une conférence de presse sur cette affaire.