© Chlorophylle - Fotolia.com

© Chlorophylle – Fotolia.com

Le bilan de la rentrée 2015 de la DGESCO, présenté en Comité Technique ministériel fin décembre, dresse un bilan du dispositif « Plus de maîtres que de classes». 423 nouveaux postes ont été dédiés à cette initiative, sur les 790 postes alloués aux écoles élémentaires. Au total, 2 352 emplois sont implantés sur ce dispositif.

Les académies de Versailles et Lille en tête

AEF dévoile la répartition par académie de tous les postes dédiés à « Plus de maîtres que de classes » . L’académie de Versailles est celle qui compte le plus de postes (230 dont 49 nouveaux), devant celle de Lille (162 dont 52 nouveaux). En bas du classement, on trouve l’académie de Guadeloupe (19 postes) et de Corse (8 postes).

Le département du Rhône est le mieux pourvu

Concernant les départements, le Rhône (112 postes), le Nord (99 postes) et le Val-d’Oise (90 postes) sont les plus dotés. À l’inverse,  quatre départements figurent en bas du classement en ne comptant qu’un poste: il s’agit de la Lozère, de l’Ariège, de l’Aveyron et des Hautes-Pyrénées.

Le dispositif « Plus de maîtres que de classes » était l’une des grandes annonces des premiers mois du quinquennat de François Hollande. Il consiste à affecter un enseignant supplémentaire au sein d’une école primaire, principalement en zone d’éducation prioritaire. L’objectif de ce dispositif est, via un suivi plus individualisé des élèves, de conduire à la réduction du sentiment d’échec ou d’abandon, en répondant mieux aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer.