Sélectionner une page

Religion/démocratie: dans le Loiret, Sud dénonce des « amalgames » de l’Education nationale

Le syndicat Sud du Loiret dénonce mardi, dans un communiqué, des « amalgames de l’Education Nationale » concernant une note portant sur le « signalement des faits de violence et évènements graves en milieu scolaire ». « Dans le contexte de l’état d’urgence », une partie de cette note, accompagnée d’une fiche de signalement, « est propice aux amalgames et constitue à […]

Religion/démocratie: dans le Loiret, Sud dénonce des « amalgames » de l’Education nationale

Le syndicat Sud du Loiret dénonce mardi, dans un communiqué, des « amalgames de l’Education Nationale » concernant une note portant sur le « signalement des faits de violence et évènements graves en milieu scolaire ».

« Dans le contexte de l’état d’urgence », une partie de cette note, accompagnée d’une fiche de signalement, « est propice aux amalgames et constitue à nos yeux une atteinte grave à nos libertés démocratiques et syndicales », considère Sud.

Selon le syndicat, « il est demandé, dans la section +atteintes aux valeurs de la République/phénomène de radicalisation+ de signaler +le port de signes ou de tenues manifestant ostensiblement une appartenance religieuse+… par les parents! ». « Nous refusons de stigmatiser des personnes en raison de leur pratique religieuse, nous refusons de véhiculer ces amalgames et d’entrer dans une démarche de délation généralisée! », s’indigne le syndicat, ajoutant: « Sud éducation appelle au contraire à travailler (…) en dialoguant avec nos élèves, avec leurs familles, à déconstruire toutes les idéologies racistes et tous les fanatismes ».

Concernant cette « fiche de signalement » qui vise également, selon le syndicat, « le personnel au même titre que les familles et les élèves », Sud considère qu’un « palier est franchi en appelant des personnels à surveiller d’autres personnels de l’Education nationale ». De plus, relève Sud, il est également demandé de signaler « les grèves, blocages, manifestations, rassemblements » dans une section de la fiche portant sur l' »atteinte à la sécurité/au climat de l’établissement ».

« Là encore, l’amalgame est lourd de sens, assimilant le mouvement social et la défense des droits à des +violences et évènements graves+. L’Education nationale demande-t-elle de ficher les grévistes, les syndicalistes? C’est une atteinte inadmissible aux libertés syndicales », écrit le syndicat en demandant au rectorat de « suspendre immédiatement l’utilisation de cette fiche de signalement ».

Il n’a pas été possible, mardi soir, de joindre le Rectorat à ce sujet.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...