© Christian Schwier - Fotolia.com

© Christian Schwier – Fotolia.com

Les nouveaux cours d’enseignement moral et civique (EMC) ont pour but de faire réfléchir les élèves autour d’un dilemme moral. Pour établir cette réflexion, les académies proposent des scénarios aux enseignants, qu’ils peuvent ensuite mettre en oeuvre dans leurs classes. Or dans certaines académies, les scénarios proposés suscitent l’indignation des professeurs.

Une accumulation de clichés

C’est notamment le cas à Rennes et à Nice, dans un cours à destination des élèves de 5ème. Consacré à la problématique des discriminations et des préjugés, le scénario propose à l’élève de se projeter dans une cité où il est perdu. Pour s’orienter, il doit demander son chemin à plusieurs interlocuteurs comme un SDF, un homme d’origine africaine en tenue traditionnelle, une bande de jeunes agités ou encore une femme d’origine roumaine avec un bébé.

« Imaginez que vous êtes un groupe terroriste… »

Amélie Hart-Hutasse, co-responsable du groupe histoire-géographie au SNES-FSU, syndicat majoritaire, a révélé à France Info qu’il y a eu pire scénario dans l’académie de Clermont. Notamment dans le cadre d’une proposition de séquence pour sensibiliser les élèves de 3ème à l’importance de la décence. « L’activité qui était proposée, c’était de diviser la classe en cinq groupes et la consigne qui était donnée aux élèves était : Imaginez que vous êtes un groupe terroriste, ennemi irréductible de la France. Que mettez-vous en place pour la détruire…  » rapporte l’enseignante. Tout comme le scénario précédent, celui-ci a été retiré du site de l’académie.

Le SNES-FSU explique ces maladresses par la mise en place trop précipitée de ces enseignements, qui sont dispensés sans que les professeurs n’aient été correctement formés ou accompagnés par des ressources pédagogiques.