Les notes de frais de l’ancienne rectrice de l’académie de Rouen comporteraient des irrégularités et font l’objet d’une enquête pour « détournement de fonds publics », a indiqué lundi le parquet, confirmant une information du journal Paris-Normandie.

Claudine Schmidt-Lainé, 60 ans, récemment promue dans l’académie de Grenoble, aurait dépassé les limites autorisées aux hauts fonctionnaires pour leurs frais professionnels et la direction régionale des Finances publiques (DRFIP) a signalé son dossier au parquet.

« Nous sommes dans la sphère du détournement et l’enquête est fondée sur des faits d’abus de confiance, faux et usage de faux », a expliqué à l’AFP le procureur de Rouen, Jean-François Bohnert.

Voyages en avion, notes de restaurant, frais de représentation : les enquêteurs du SRPJ de Rouen vont devoir éplucher toutes les factures de la rectrice qui aurait par exemple, selon Paris-Normandie, voyagé en classe affaires sur un vol Paris-Montréal, alors que l’Etat n’autorise que la classe économique.

« Il y aura à déterminer si des limites ont été franchies sciemment mais je n’ai aucune idée des sommes que cela peut représenter », a déclaré le procureur, laissant entendre toutefois que le préjudice pour les finances publiques ne devrait pas être trop élevé. « Non, la rectrice n’est pas partie avec la caisse », a-t-il commenté.