© highwaystarz

© highwaystarz – Fotolia.com

Le SNEP-FSU n’a pas caché son insatisfaction envers le traitement de l’EPS dans les nouveaux programmes scolaires, dont le syndicat a pris connaissance avec « stupéfaction et colère ».

Le CSP n’a pas tenu compte des recommandations des enseignants

Et pour cause : l’organisation estime que ces programmes vont « à contrepied de ce que les enseignants ont réclamé », accusant le Conseil Supérieur des Programmes d’avoir « tourné le dos » à la consultation des enseignants organisée en mai dernier par le ministère. Cela « va fortifier la défiance des enseignants d’EPS d’aujourd’hui envers les textes officiels » ajoute le syndicat.

Une matière affectée par ces programmes

Le SNEP-FSU met ensuite en lumière l’impact négatif de ces nouveaux programmes sur la matière. Selon lui, ce nouveau projet représente « une régression considérable des contenus de la discipline » qu’aucune autre discipline ne subit, dénonçant un programme qui est « quasiment le même du CP à la 3ème. Alors que le ministère souhaite promouvoir la pratique sportive de l’école à l’université par le biais de son programme l’ Année du sport, cette situation parait pour le moins contradictoire. Pour conclure, le syndicat indique que la profession n’en restera pas là et que, pour se faire entendre, celle-ci est prête à faire « plus de bruit ».