Un professeur d’EPS d’un lycée de Die (Drôme) a été mis en examen en juillet pour « homicide involontaire » après la mort d’un de ses élèves dans une avalanche fin janvier lors d’une sortie scolaire, a-t-on appris jeudi de source judiciaire, confirmant une information de France Bleu Isère.

Le lycéen drômois de 17 ans avait péri le 28 janvier après avoir été emporté par une avalanche dans le Vercors. Il ne portait pas de détecteur de victime d’avalanche (DVA). Pour responsabiliser ses élèves, l’enseignant, par ailleurs guide depuis 20 ans, avait désigné l’un d’entre eux pour vérifier le bon fonctionnement des détecteurs de la classe. Mais l’élève n’avait pas signalé qu’un de ses camarades n’avait pas de détecteur sur lui.

La victime ne portait en effet jamais de détecteur « parce qu’il n’en voyait pas l’utilité et qu’il estimait que cela émettait des ondes qui pouvaient être nuisibles », avait indiqué au lendemain des faits le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat.

Emporté sur 200 mètres, son corps avait été retrouvé deux heures après le déclenchement de l’avalanche, sous 1,50 mètre de neige, alors que l’espérance de vie sous une avalanche ne dépasse guère une demi-heure.

L’itinéraire emprunté par le groupe n’avait pas été jugé « incohérent » et « les précautions prises » avaient été « les bonnes » avec des « distances de sécurité respectées », avait également indiqué le procureur.

L’instruction est toujours en cours.