Les meilleurs profs sont-ils ceux que l’on aime ?

Jack Koch

Pour le psychiatre Boris Cyrulnik, les enseignants ont un fort "impact affectif" sur leurs élèves. Il est vrai que les cours de nos profs préférés nous semblent souvent plus intéressants !

Les meilleurs profs sont-ils ceux que l’on aime ?

Beaucoup de gens ont croisé, durant leur scolarité, un enseignant marquant, dont ils se souviennent encore aujourd’hui.

Pour le psychiatre Boris Cyrulnik, il est certain que les professeurs ont un « impact affectif » très fort sur leurs élèves. Une influence dont ils n’ont souvent pas conscience. « Certains instituteurs, professeurs de collège et de lycées, vont rassurer et réconforter les enfants par leur façon d’être, leur manière de parler, leur attention à reprendre autrement une explication mal comprise… Généralement, ils ne s’en rendent pas compte, explique-t-il. Un encouragement, une appréciation de leur part qui seraient perçus comme des banalités par des adultes, auront chez un gamin en recherche de sécurisation, une valeur inestimable. Ce sera un événement émotionnel fort qui participera à structurer sa personnalité ».

Des rencontres déterminantes

Et en croire les témoignages d’hommage postés sur la page « Mon prof, ce héros » du blog éducation du Monde, la rencontre avec un enseignant peut effectivement être décisive. « Heureux sont ceux qui ont croisé la route de M. Gérard Lacotte ! Je lui dois une inflexion de mon parcours professionnel : je suis professeur de français, explique ainsi Yvan sur le site. Il m’arrive encore (j’ai 57 ans) de l’évoquer, non sans ferveur, devant mes élèves de lycée« .

« J’ai rencontré un homme qui m’a bouleversée, témoigne également Alice. Un professeur de mathématiques. Ce n’était peut-être pas un héros mais il a déterminé le reste de mon existence. […] Aujourd’hui, je m’apprête à entamer une carrière de chercheuse en mathématiques et je voudrais simplement lui dire : merci monsieur T ».

Alors, la rencontre avec un enseignant peut-elle changer une vie ? Ce qui est certain, c’est que l’intérêt (ou le désamour !) que l’on porte à une discipline est souvent lié à un professeur qui nous l’a enseignée !

Partagez l'article

8 commentaires sur "Les meilleurs profs sont-ils ceux que l’on aime ?"

  1. FlorenceF  27 avril 2016 à 10 h 12 min

    Ne simplifions pas trop… Je suis enseignante de primaire et mes élèves qui ont pourtant toujours le même référent ( moi) me disent : » moi j’adore l’histoire, ah je n’aime pas les maths, etc… » Chacun différemment pourtant j’enseigne la même chose à tous et en même temps de la même façon. J’aide ceux plus en difficulté sur certaines disciplines. Donc oui l affectif joue mais il y a une forte part qui concerne aussi le rapport des individus élèves à certains savoirs indépendamment du professeur. Ainsi que leur maturité et si ils sont en difficulté ou non, leur passif d’élèves etc… De même qu un enseignant peut engranger des progrès chez un élève en difficulté scolaire lorsqu’il y a un lien positif entre eux mais de là à changer le profil de l’élève complètement en une année ( de très en difficulté à très à l’aise ) c’est un raisonnement très très optimiste et un peu rapide. Il faut du temps pour toutes ces choses. Disons que l’essentiel est que l’élève change son rapport au savoir et se sente bien face aux apprentissages, et progresse. Voilà ce qui compte.Signaler un abus

    Répondre
  2. Moncef  28 avril 2016 à 19 h 07 min

    Il parait que dans sa fin agonisante et suicidaire, le père d’un grand généticien (Alex Kahn) lui inférer sa seule conclusion de sa misérable vie « sache mon fils aimer et se faire aimer », s’il se trouve que ceci n’est pas toujours réalisable alors pourrions nous au moins recommander dans une relation éducateur éduqué de « savoir apprécier et se faire apprécier ».Signaler un abus

    Répondre
  3. Edith Asselin  20 avril 2017 à 15 h 08 min

    L’enseignant dont je me souviens ce matin, ne m’a pas enseigné mais il travaillait à Normétal comme professeur de français. Il était excellent, compétent, disponible. Sa journée était entièrement dédiée aux jeunes. Le midi il s’occupait des activités étudiantes sans jamais laisser tomber. Il s’investissait dans les programmes d’étude, recherchait la meilleure approche pour aider les élèves. C’était un vrai pédagogue. Et toujours de belle humeur, avec ce sourire en coin! Merci Normand d’être passé dans la vie de ces étudiants!Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.