Sélectionner une page

Viols sur des mineurs dans une école en Isère: début de la marche silencieuse

Environ un millier de personnes se sont rassemblées samedi en début d’après-midi à Villefontaine (Isère) pour une marche silencieuse de soutien aux victimes présumées de viols commis par le directeur de l’école, a constaté un journaliste de l’AFP. Parmi les manifestants, figuraient notamment des élus, qui ne portaient pas d’écharpe tricolore, ainsi que le président […]

Viols sur des mineurs dans une école en Isère: début de la marche silencieuse

Environ un millier de personnes se sont rassemblées samedi en début d’après-midi à Villefontaine (Isère) pour une marche silencieuse de soutien aux victimes présumées de viols commis par le directeur de l’école, a constaté un journaliste de l’AFP.

Parmi les manifestants, figuraient notamment des élus, qui ne portaient pas d’écharpe tricolore, ainsi que le président du syndicat d’enseignants SNE-FGAF, Pierre Favre.

« C’est un recueillement et un soutien que l’on doit aux parents qui sont dans la souffrance. Cette marche a une vraie signification pour eux et pour leurs enfants, ils sont dans l’incompréhension », a déclaré à la presse le maire DVD Raymond Feyssaguet.

La députée PS Joëlle Huillier a dit être « chargée par Najat Vallaud-Belkacem de transmettre aux parents le message de sa venue quand les résultats de l’enquête seront connus ». La ministre de l’Education nationale a admis dans une interview au Parisien parue samedi « un dysfonctionnement » dans cette affaire.

Cette marche silencieuse, sans slogan ni banderole, est organisée par un collectif de parents d’élèves, cette affaire ayant créé un vif émoi au sein de cette ville de 18.000 habitants et de la communauté éducative.

Le cortège part de l’esplanade du Vellein, à Villefontaine, située près du théâtre de la ville et à un kilomètre de l’école primaire du Mas de la Raz, où le directeur, père de famille de 45 ans et enseignant, exerçait.

La marche s’achèvera au sein de l’école primaire, après un parcours d’un peu moins d’un kilomètre à travers la ville.

Le quadragénaire, déjà condamné pour recel d’images à caractère pédopornographique en juin 2008, a été mis en examen et écroué mercredi pour « viols aggravés, agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans, et acquisition et détention d’images pédopornographiques ».

Neuf plaintes de parents d’élèves, correspondant à deux garçons et sept filles âgés de 6 à 7 ans, tous scolarisés dans la classe de CP du directeur, ont été enregistrées par la justice. Jeudi, les parents de 14 élèves de l’école primaire ont signalé de nouveaux faits potentiels aux enquêteurs.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...