collège

Mise à jour du 16 mars : selon nos informations, il ne s’agira pas de verser une prime à ces professeurs, mais de leur permettre d’atteindre un Grade d’accès fonctionnel, synonyme d’avantage  financier.

Les enseignants travaillant dans des établissements “difficiles” pourraient toucher une prime. Selon RTL, Manuel Valls souhaite augmenter la rémunération des professeurs de primaire ou de collège situés dans des zones dites prioritaires (REP, REP+). Le montant exact de la prime sera fixé avec les syndicats, mais il pourrait atteindre 300 euros par mois, à partir de 8 à 12 ans d’ancienneté.

Une incitation financière

Le but de ce “bonus”, qui comptera pour la retraite, est d’inciter ces enseignants “expérimentés” à rester plus longtemps dans leur établissement. Selon l’entourage de Najat Vallaud-Belkacem, cité par la radio, il s’agit de donner “un signal fort pour l’éducation prioritaire”.

Jusqu’ici, un professeur enseignant dans un quartier difficile percevait 140 à 200 euros par mois de bonus. Avec cette nouvelle prime, qui devrait être mise en place à la rentrée 2016, le montant mensuel du salaire serait supérieur de 500 euros à celui des “professeurs classiques”.