Sélectionner une page

L’absentéisme continue à être élevé dans les lycées professionnels (étude)

L’absentéisme des collégiens et lycéens est stable depuis quatre ans et a concerné, en 2013-2014, 4 % des élèves en moyenne, mais il varie d’un mois à l’autre et il continue à être plus prononcé dans la voie professionnelle, selon une étude du ministère de l’Education publiée lundi. La proportion d’élèves absents de façon non […]

L’absentéisme continue à être élevé dans les lycées professionnels (étude)

L’absentéisme des collégiens et lycéens est stable depuis quatre ans et a concerné, en 2013-2014, 4 % des élèves en moyenne, mais il varie d’un mois à l’autre et il continue à être plus prononcé dans la voie professionnelle, selon une étude du ministère de l’Education publiée lundi.

La proportion d’élèves absents de façon non justifiée quatre demi-journées ou plus dans le mois atteint 2,8 % des collégiens en moyenne annuelle, 4,6 % des élèves de lycée d’enseignement général et technologique et 11,5 % des élèves de lycée professionnel, détaille la direction des études et statistiques (Depp).

L’étude recense les principales raisons : une orientation plus ou moins désirée, des temps de transport plus élevés, le temps consacré à un travail d’appoint.

Par ailleurs, le taux d’absentéisme dépend du calendrier scolaire: faible en septembre 2013 (2,1 % en moyenne), il dépasse 5 % en avril 2014.

Du fait de leurs absences, quel qu’en soit le motif, les élèves perdent en moyenne 5,1 % de temps d’enseignement, dont 1,2 % pour absences non justifiées.

L’absentéisme « lourd », mesuré à partir d’un seuil de dix demi-journées par mois d’absences non justifiées, concerne moins de 1% des élèves, mais les lycées professionnels sont les plus touchés.

Les cas d’absentéisme « les plus lourds et les plus répétés constituent un risque important de décrochage scolaire », rappelle la Depp. Les chefs d’établissement doivent signaler aux directions académiques les élèves récidivistes quand les mesures mises en oeuvre au sein de l’établissement n’ont pas permis d’enrayer leur fort défaut d’assiduité.

Dans l’enseignement secondaire privé, la part d’élèves signalés y est vingt fois moins importante que dans l’enseignement public. En 2013-2014, le pourcentage d’élèves signalés aux directions académiques oscille entre 0,01% et 0,03 %.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...