Sélectionner une page

Senlis: le parquet ouvre une enquête sur des menaces de lycéens en lien avec Charlie Hebdo

Une enquête a été ouverte mercredi au parquet de Senlis (Oise) concernant des menaces en lien avec l’attentat contre Charlie Hebdo proférées par des lycéens, a indiqué le parquet. L’ouverture de cette enquête fait suite à la publication d’un article dans le quotidien Le Parisien daté de mercredi faisant état d’une agression physique et d’insultes […]

Senlis: le parquet ouvre une enquête sur des menaces de lycéens en lien avec Charlie Hebdo

Une enquête a été ouverte mercredi au parquet de Senlis (Oise) concernant des menaces en lien avec l’attentat contre Charlie Hebdo proférées par des lycéens, a indiqué le parquet.

L’ouverture de cette enquête fait suite à la publication d’un article dans le quotidien Le Parisien daté de mercredi faisant état d’une agression physique et d’insultes en lien avec l’attentat de la part d’élèves du lycée professionnel Amyot d’Inville contre des jeunes scolarisés dans l’établissement voisin, le lycée général Hugues Capet.

« Le procureur de la République de Senlis indique qu’une enquête a été ouverte afin de vérifier ces informations, et, si elles étaient avérées, d’identifier et entendre les auteurs de ces agissements », a annoncé le parquet dans un communiqué.

Des jeunes auraient en fin de semaine dernière crié qu’ils allaient « continuer à buter du Charlie Hebdo » en direction d’élèves du lycée Hugues Capet, selon un lycéen cité par le Parisien. Lundi, un lycéen a été frappé par le même groupe de lycéens qui attendaient à la sortie de son établissement.

Les insultes « n’étaient pas de façon ostentatoire, (…) la majorité des élèves des deux établissements ne font pas cet amalgame entre l’attentat et ces agressions », a insisté auprès de l’AFP la proviseure du lycée Amyot d’Inville, Françoise Balossier.

« Au départ c’est une situation banale dans un milieu scolaire, une vingtaine d’élèves ont organisé un jeu, un groupe se forme et le premier élève qui en passant va dire quelque chose (contre eux) va tomber sous les coups », a expliqué Mme Balossier, avant de préciser que les deux établissements ont une entrée et une cour communes.

Les lycéens concernés ont été convoqués devant un conseil de discipline.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...