tableau école

© Maridav – Fotolia

Le Snuipp-FSU publiait hier la répartition académique des postes de professeurs des écoles pour la rentrée 2015, dévoilée par le ministère de l’Education nationale. Créteil, Versailles et Lyon sont les mieux dotées, gagnant respectivement 448, 339 et 301 postes. Montpellier tire également son épingle du jeu avec 241 postes gagnés. En revanche, Caen, la Guadeloupe et Paris perdent 29 postes, la Martinique 27, Dijon 20, Besançon et Nancy-Metz 19.

En tout, 2 511 postes supplémentaires ont été répartis pour la rentrée 2015 dans le 1er degré. Ces postes ont été distribués selon le nouveau mode d’attribution des moyens présenté par Najat Vallaud-Belkacem hier. Ce dispositif prend notamment en compte un indicateur basé sur le niveau de vie des habitants.

Mais pour le Snuipp-FSU, « cette dotation reste bien insuffisante au regard des besoins de l’école primaire ». « Au niveau national, il manque encore près de 1 800 postes de remplaçants par rapport à 2008 », déplore le syndicat, qui craint une préparation de rentrée 2015 « difficile ».