Les travaux du Neurocampus, un « centre d’excellence » dédié à la recherche sur le système nerveux et à ses maladies, qui doit être inauguré à l’été 2016, ont débuté lundi à Bordeaux, a indiqué le Conseil régional d’Aquitaine, qui finance le projet.

Situé au sein du pôle hospitalo-universitaire de Bordeaux, ce campus universitaire s’étendra sur 15.000 m2 et regroupera le Neurocentre Magendie (créé par l’Inserm en 2007, 170 chercheurs), l’Institut des maladies neurodégénératives (IMN) et l’Institut interdisciplinaire des neurosciences (IINS, 130 personnes), deux unités mixtes de recherche lancées en 2011 par le CNRS et l’Université de Bordeaux.

A deux pas du CHU, Neurocampus va ainsi devenir un lieu pour les recherches sur les neurosciences « de la paillasse au lit du patient », résume l’IMN dans un communiqué. « La construction du bâtiment Neurocampus va permettre de localiser en un seul lieu des équipes qui, pour l’instant, travaillent dans sept lieux différents, obérant par là leur capacité à interagir rapidement et efficacement », écrit l’Institut.

Au-delà du confort de travail, cette unité de lieu et la proximité entre tous les partenaires impliqués dans l’étude des mécanismes du cerveau et de ses maladies (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques, addictions, etc.) « va significativement accélérer le passage de la science fondamentale à la science appliquée », se félicite l’IMN.

Le Conseil régional d’Aquitaine investit au total 65 millions d’euros dans le projet Neurocampus, en plus de ce qui a déjà été engagé dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région 2007-2013.