université

© Sergey Nivens – Fotolia.com

C’est un soulagement pour le monde universitaire. Le dernier versement de la dotation d’Etat aux universités, qui n’avait été effectué qu’à hauteur de 80 % fin octobre dernier, devrait être perçu dans son intégralité par les établissements. La Conférence des présidents d’université (CPU) l’a confirmé dans un communiqué publié hier.

« La levée des incertitudes sur le versement de la dernière tranche annuelle de la subvention pour charge de service public va rassurer l’ensemble de la communauté universitaire et lui permettre de se consacrer à l’essentiel de sa mission », s’est réjoui la CPU. « Cet épisode illustre que, dans le contexte budgétaire très difficile de fin d’exercice 2014, la volonté du Chef de l’Etat et de son gouvernement a été de maintenir comme axes prioritaires de leur politique l’enseignement supérieur et la recherche de notre pays ».

Fin octobre, la Conférence des présidents d’université (CPU) avait exprimé une vive inquiétude après avoir constaté que l’Etat n’avait versé que 80 % de la dernière partie de sa subvention aux universités. Cette amputation menaçait le paiement de la totalité des salaires de décembre, avait estimé Jean-Loup Salzmann, président de la CPU. Si la Direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle (Dgesip) avait assuré à la CPU que les 20 % restants de la dotation seraient versés en novembre, Jean-Loup Salzmann craignait, en cette période où l’Etat doit faire des économies, « une mauvaise surprise pour les universités ». Ceci alors que la plupart des établissements sont déjà en difficulté financière, puisque fin 2013, 18 disposaient d’un fonds de roulement inférieur au seuil de 30 jours de fonctionnement.