Entre huit et dix lycées parisiens étaient bloqués jeudi matin selon la police, un seul entièrement selon le rectorat, par des lycéens pour protester contre la mort de Rémi Fraisse.

Un seul établissement était entièrement bloqué, mais sept autres l’étaient partiellement, a précisé le rectorat. Quelques tentatives de blocage de lycées ont avorté, a ajouté la même source.

La police faisait état de son côté de huit à dix lycées bloqués entièrement, sans incident.

La capitale compte plus de 200 lycées dont une centaine publics.

La mobilisation était plus importante jeudi et vendredi dernier, avec respectivement une trentaine et une vingtaine d’établissements bloqués pour protester contre la mort de Rémi Fraisse, tué par une grenade offensive tirée par les gendarmes mobiles, mais aussi pour défendre des lycéens sans papiers.

Deux manifestations, à l’appel des syndicats lycéen Fidl et étudiant Unef, sont prévues jeudi à la mi-journée de la place de la Nation à la place d’Italie.