Sélectionner une page

A nouveau quelques incidents devant des lycées de Seine-Saint-Denis

Quelques rassemblements émaillés de violences ont eu lieu mercredi matin devant des lycées de Seine-Saint-Denis, au premier jour de cours depuis le rassemblement en mémoire de Rémi Fraisse qui a dégénéré lundi à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris de sources concordantes. Au total, onze personnes ont été interpellées pour « violences » et « dégradations », a indiqué à l’AFP […]

A nouveau quelques incidents devant des lycées de Seine-Saint-Denis

Quelques rassemblements émaillés de violences ont eu lieu mercredi matin devant des lycées de Seine-Saint-Denis, au premier jour de cours depuis le rassemblement en mémoire de Rémi Fraisse qui a dégénéré lundi à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris de sources concordantes.

Au total, onze personnes ont été interpellées pour « violences » et « dégradations », a indiqué à l’AFP une source judiciaire.

Plusieurs interpellations ont eu lieu après des « jets de projectiles » sur les policiers sur une place de Saint-Denis, tôt mercredi matin, a relaté une source policière. A Stains, également dans la banlieue nord de Paris, les vitres d’un lycée ont été brisées et des objets ont également été jetés sur la police.

A Saint-Ouen, où le rassemblement s’est prolongé jusqu’en milieu de matinée devant le lycée Marcel-Cachin, quelques poubelles ont été brûlées.

Dans l’ensemble, la situation a été maîtrisée et d’importants effectifs de police avaient été mobilisés en divers points du département pour éviter que ne se reproduise le scénario de lundi. Selon la préfecture de Seine-Saint-Denis, le dispositif a notamment « empêché les manifestants de se rendre dans le centre-ville » de Saint-Denis.

Lundi, les autorités avaient été prises de cours dans cette commune, où, en marge d’un rassemblement contre les violences policières et en soutien à Rémi Fraisse, une centaine de personnes s’en étaient pris à quelques voitures et vitrines du centre-ville.

Du côté de l’inspection d’académie, on constatait mercredi un « retour au calme » dans le département, confirmant toutefois des perturbations aux « premières heures » de la journée de cours aux portes de trois lycées du département.

Les « équipes mobiles » de sécurité de l’Éducation nationale – des vigiles mobilisés en cas de forte tension dans un établissement – « travaillent à l’apaisement de la situation », a assuré la direction d’académie. En milieu de matinée, « tous les cours » pouvaient être assurés dans le département, a-t-on ajouté.

Une nouvelle mobilisation des lycées est attendue jeudi et vendredi à Paris. Le Mili (Mouvement Inter Luttes Indépendant) appelle au blocage des lycées et des universités et à manifester ces deux jours.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...