Rythmes scolaires: Hollande parie sur la pérennité de la réforme

logo AFP

François Hollande a parié jeudi soir sur la pérennité de la réforme des rythmes scolaires, même en cas d' »alternance » politique, car il s’agit selon lui d’un « progrès considérable ».

« Il y a toujours plus urgent, mais si cette réforme n’avait pas été engagée, elle n’aurait jamais été faite », a-t-il déclaré sur mytf1news.fr.

« Je vous fais un pronostic: je ne sais pas quand aura lieu la prochaine alternance, mais cette réforme ne sera pas mise en cause, c’est un progrès considérable », a ajouté le chef de l’Etat alors que la droite dénonce cette réforme.

« Il faut accompagner encore financièrement les communes et cette réforme sera maintenant de plus en plus consensuelle », a-t-il souligné.

La réforme des rythmes, qui raccourcit la journée de classe, ajoute une cinquième matinée et introduit des activités périscolaires à la charge des communes, avait commencé à être mise en place à la rentrée 2013 et avait été la cible de critiques de certains parents, enseignants, élus UMP et maires inquiets. Elle a été généralisée à la rentrée 2014 à toutes les écoles publiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.