Décrochage : Vallaud-Belkacem veut développer le droit au retour en formation

Dans le cadre de son plan contre le décrochage scolaire, Najat Vallaud Belkacem veut déployer le droit au retour en formation pour les jeunes de 16 à 25 ans.

Najat Vallaud-Belkacem ministre Education nationale

Portrait de Najat Vallaud-Belkacem (photo Benjamin Géminel)

Najat Vallaud-Belkacem l’évoquait en septembre dernier : un nouveau plan de lutte contre le décrochage scolaire est en préparation. Ce plan aura notamment pour but de développer le droit au retour à la formation, pour les jeunes âgés de 16 à 25 ans, indique la ministre de l’Education dans une interview parue hier dans l’Obs.

Pas de prolongation de la scolarité obligatoire

NVB souhaite en effet privilégier ce droit plutôt qu’un allongement de la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans. « Pour ceux à qui le format scolaire, pour une raison ou pour une autre, ne convient plus, prolonger l’obligation de deux ans n’a pas forcément grand sens, explique-t-elle. Au lieu d’une obligation, nous ouvrons un droit nouveau ».

Concrètement, les jeunes sortis du système scolaire et souhaitant reprendre les études pourront passer un entretien avec un professionnel afin de rejoindre une formation initiale en tant qu’élève ou apprenti, ou bien devenir stagiaire de la formation professionnelle.

Par exemple, un jeune de 23 ans ayant précocement quitté les études pourra « être accueilli en lycée professionnel pour préparer un bac, au milieu d’autres lycéens qui suivent un cursus ordinaire », précise la ministre.

Associer les familles et les personnels

Najat Vallaud Belkacem souhaite également mettre l’accent sur la prévention. « Nous porterons l’effort sur la détection précoce des difficultés scolaires en mobilisant les enseignants et les chefs d’établissement, associerons mieux les familles à ce travail, mobiliserons tous les professionnels impliqués dans l’école et hors l’école, et instaurerons enfin un accompagnement personnalisé et renforcé pour aider notamment les collégiens et favoriser la ‘persévérance scolaire’, souligne la ministre.

Ce plan de lutte contre le décrochage scolaire sera présenté par le ministère à la mi-novembre.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.