médecin scolaire

© JPC-PROD – Fotolia

1 100 docteurs pour 12 millions d’élèves : c’est le constat alarmant sur l’état de la médecine scolaire que dresse aujourd’hui le syndicat SNMSU-Unsa Education. Cette situation aboutira « à court terme » à son extinction, signale le syndicat dans un communiqué.

Le nombre de médecins scolaires baisse en effet. « La rentrée scolaire 2014-2015 s’est faite dans une triste continuité », indique le texte, avec « 263 postes vacants en octobre 2014 », et « pour la première fois, la démission de collègues ! »

Pour le syndicat, la désertion de la médecine scolaire par les jeunes docteurs s’explique notamment par l’étendue du secteur de travail, « pouvant couvrir un département entier », ou « la multiplication des missions jamais priorisées par le ministère de l’éducation nationale« . Un abandon « tout à fait paradoxal » pour le SNMSU-Unsa Education, « à l’heure où le ministère affirme la promotion de la santé comme une des missions de l’école« .

Le syndicat interpelle également le ministère de l’Education nationale à qui il « a fait de nombreuses propositions ». Mais « il est toujours dans l’attente », déplore-t-il.