Smartphone : une utilisation intensive fait baisser les résultats scolaires

D'après une étude du ministère de l'Education nationale japonais, les élèves passant peu de temps sur leur smartphone ont de meilleures notes que les utilisateurs intensifs.

enfant et smartphone

© whitelook – Fotolia.com

On avait déjà reproché aux smartphones de bloquer le développement du cerveau des adolescents. Une étude du ministère de l’Education japonais les accuse désormais d’être, en cas d’utilisation intensive, des facteurs d’échec scolaire. Ce qui semble effectivement cohérent.

A 11 ans, un écolier passant 30 minutes par jour sur son smartphone obtient 12 à 14 points de plus sur sa moyenne en langue japonais et maths que son camarade utilisant son téléphone 4h et plus, selon cette étude.

Au Japon, 15 % des élèves passent, à partir de la dernière année de primaire, plus d’1h par jour sur leur téléphone. En primaire, 4 % l’utilisent plus de 4h quotidiennement, et 11 % au collège.

Ces résultats recoupent ceux d’une étude américaine publiée en octobre, démontrant une baisse des résultats scolaires des enfants exposés aux écrans dès 30 minutes d’utilisation quotidiennes. Une baisse qui s’amplifiait à partir de 2h d’exposition quotidiennes, et s’aggravait encore une fois passé le palier de 4h. Mais le phénomène est encore plus préoccupant outre-Atlantique, où les jeunes passent en moyenne 8h par jour devant leurs divers écrans (smartphones, tablettes, ordinateurs…)

 

 

Source(s) :
  • savoir.actualitte.com

3 commentaires sur "Smartphone : une utilisation intensive fait baisser les résultats scolaires"

  1. Géraldine  3 novembre 2014 à 23 h 07 min

    Titre accrocheur… mais ce n’est pas l’outil qui est mettre en cause, mais le contenu…
    L’addiction aux médias sociaux et jeux en ligne est le réel problème, quel que soit l’outil utilisé pour s’y rendre. Le titre devrait donc être  » internet: une utilisation excessive etc… »Signaler un abus

    Répondre
  2. Tom  7 novembre 2014 à 21 h 46 min

    Géraldine,

    Rien ne permet d’affirmer que ces résultats seraient liés à un contenu, même s’il est scolaire. En revanche, ils attestent que les effets négatifs constatés seraient déjà liés à un support. Pour aller plus loin, les connaissances accumulées induisent plutôt l’exact contraire de ce que vous annoncez ! Il y a, dorénavant, une telle littérature sur ce sujet…

    Un grand merci à l’auteure de cet article : il est fort intéressant.Signaler un abus

    Répondre
  3. Alexandra  25 décembre 2014 à 0 h 12 min

    Merci beaucoup pour cet article merveilleuxSignaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.