Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé mardi que les aides de l’Etat pour la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires seraient maintenues à leur « niveau actuel » pour toutes les communes.

« Le fonds d’amorçage pour les rythmes scolaires sera maintenu à son niveau actuel » via des amendements de la gauche que le gouvernement « soutiendra », a-t-il déclaré au Sénat en ouverture de l’examen en deuxième lecture de la réforme territoriale. Les aides seront maintenues en 2015 et 2016, a précisé une source gouvernementale.

« Des parlementaires de tous les bancs, des élus locaux et leurs associations ont demandé que le soutien apporté aux communes soit poursuivi, pour des accueils périscolaires de qualité. Des amendements ont été déposés ce matin par les groupes SRC et RRDP à l’Assemblée nationale. Le gouvernement, avec la ministre de l’Education nationale (Najat Vallaud-Belkacem), les soutiendra », a dit le chef du gouvernement.

« Les parlementaires proposent d’ajouter qu’un projet éducatif territorial s’assure de la qualité des activités. Mais ce dispositif sera mis en oeuvre avec souplesse, en tenant compte des situations locales. Et les services de l’Etat seront mobilisés pour accompagner les communes », a-t-il ajouté.