Le maire UMP de Saint-Etienne Gaël Perdriau a proposé mardi le rachat des locaux du Centre de formation des apprentis (CFA) de la ville, en liquidation judiciaire, pour faciliter un projet de reprise.

Dans un courrier envoyé au TGI de Saint-Etienne, dont une audience se tenait mardi à huis clos pour examiner l’offre de l’association Campus de l’alternance Loire Sud (Cals), l’élu souhaite « mettre en place un montage opérationnel avec Saint-Etienne Métropole (ndlr: l’agglomération qu’il préside) (…) à hauteur d’un million d’euros » pour ensuite proposer la location du bâti au seul candidat actuel à la reprise.

Le projet prévoit de conserver trois des cinq filières du CFA au détriment des filières automobile et vente où 280 jeunes sont actuellement inscrits en contrat d’apprentissage. Ce que regrette M. Perdriau, pour qui ces formations « répondent aux besoins de beaucoup de nos entreprises ainsi qu’à la typologie d’emplois de notre territoire » .

Le représentant des salariés du CFA et des responsables syndicaux ont annoncé que deux autres propositions de reprise étaient en cours d’élaboration par des salariés, dont une sous une forme de Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC).

Tandis qu’une centaine d’entre-eux et d’apprentis manifestaient devant l’entrée du Palais de justice, gardée par des policiers, le tribunal a annoncé la mise en délibéré de sa décision à jeudi.

Le CFA Les Mouliniers compte 980 apprentis et 70 salariés.

L’association Cals est un consortium qui a la fondation Apprentis d’Auteuil pour chef de file (40% des parts sociales), associée à la Chambre de métiers de Rhône-Alpes (30%) et à la Chambre de commerce et d’industrie de Rhône-Alpes (30%).