Un faux clown condamné à Béthune dans un contexte de panique collective

logo AFP

Un jeune homme de 19 ans a été condamné lundi en correctionnelle à Béthune (Pas-de-Calais) à six mois de prison avec sursis, pour avoir, déguisé en clown, menacé des passants, dans un contexte de panique collective face à un phénomène qui se répand dans le nord de la France.

Jugé en comparution immédiate pour violences avec préméditation et violences avec arme, le faux clown a vu en outre sa peine assortie d’un travail d’intérêt général de 105 heures à exécuter dans les 18 mois, avec interdiction de possession et port d’arme pendant cinq ans.

Avant d’être interpellé vendredi soir devant son domicile de Douvrin (Pas-de-Calais), le jeune homme, brandissant un bâton ressemblant à un long couteau, avait poursuivi vendredi un groupe d’adolescents, qui avait trouvé refuge auprès d’une baraque à frites.

Le coupable, qui prépare un CAP et se destine à la boucherie, est le premier à avoir été traduit en justice dans le Nord/Pas-de-Calais, après la multiplication la semaine dernière de signalements et plaintes faisant état de clowns armés qui terrifiaient les passants. Cela avait créé peu à peu, de rumeurs en faits avérés, une véritable psychose.

Vendredi, après une vingtaine d’appels au 17 signalant la présence de clowns menaçants, la préfecture du Pas-de-Calais avait lancé des avertissements sur les réseaux sociaux.

Dotés d’armes factices, les auteurs de ces faits « sont majoritairement signalés à la sortie des établissements scolaires, mais aussi sur la voie publique, en sortant des buissons, dans un square. Leurs cibles sont souvent des jeunes enfants ou des adolescents, mais aussi des adultes », a expliqué à l’AFP une source policière.

« Ils s’inspirent de films gore américains de troisième zone », a estimé cette source, indiquant que le phénomène, non limité au nord de la France, semble être parti d’un défi Facebook, a encore précisé cette source.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.