Propos d’Aubry: « On n’est plus tout seuls », se réjouit Lepaon

logo AFP

Le numéro un de la CGT, Thierry Lepaon, a affirmé dimanche que les propos de Martine Aubry critiquant la politique économique de l’exécutif faisaient « du bien », les syndicats n’étant « plus tout seuls ».

« Cela fait du bien dans le paysage politique à gauche aujourd’hui, d’avoir des gens qui ont une vision de la société qui dépasse les questions budgétaires », a déclaré le secrétaire général de l’organisation syndicale dans l’émission « C politique » sur France 5, en commentant l’entretien accordé par la maire PS de Lille au Journal du Dimanche.

« Cela fait du bien de voir que, sur le temps de travail par exemple, ou le travail du dimanche, nous ne sommes pas les seuls, les syndicats de salariés, qu’il y a des gens à gauche qui ont tiré les enseignements et expériences de ce qui s’est fait précédemment: tout le monde sait aujourd’hui que l’ouverture des commerces le dimanche n’a pas créé d’emplois », a poursuivi M. Lepaon.

Les déclarations de Mme Aubry changent la donne parce qu' »on n’est plus tout seuls à le dire », a estimé le chef de file de la CGT.

« Il va peut-être y avoir un débat à gauche sur comment est-ce qu’on peut réorienter ce quinquennat, la première partie ayant été dédiée aux propositions qu’a faites le Medef », a-t-il espéré, appelant le président François Hollande à être sensible « à l’opinion des gens qui ont voté pour lui », plutôt qu’au patronat.

« Si la gauche veut rester au gouvernement, il faut qu’elle change de politique », a averti M. Lepaon, parce que, « quand il n’y a plus de différence entre la gauche et la droite, les Français choisissent toujours l’original par rapport à la copie ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.