Sciences en Marche : « une paupérisation dramatique » dans la science aujourd’hui

Le collectif "Sciences en Marche" arrive à Paris vendredi, après avoir parcouru la France à vélo, pour manifester contre la situation dramatique de l'emploi scientifique.

Les scientifiques ont pédalé ! Durant les trois dernières semaines, ils ont parcouru la France à vélo, réunis au sein du collectif « Sciences en Marche« , pour alerter l’opinion publique sur l’inquiétante situation de l’emploi scientifique aujourd’hui dans le pays. Ils arriveront demain, vendredi 17 octobre, à Paris, et se retrouveront pour manifester l’après-midi en partant de la Porte d’Orléans en direc­tion de la place Vauban, près de l’Ecole militaire. Ils devraient rencontrer des députés au cours de la journée. A noter, le collectif bénéficie de nombreux soutiens.

« Situation déplorable »

Les scientifiques du collectif, qui ont sillonné la France à la rencontre des gens, ont également alerté le Président de la République dans un texte, jeudi 15 octobre. Ils y dénoncent le « manque de soutien, de vision et d’ambition des politiques scientifiques de notre pays », la « situation de paupérisation dramatique » des laboratoires et des universités, la situation déplorable de l’emploi scientifique public et privé, avec entre autres une multiplication des CDD, et l’absence de docteurs dans les entreprises.

Ils fustigent aussi le Crédit Impôt Recherche, « inefficace ». Pour eux en effet, ce dernier « a créé de véritables niches fiscales sans avoir l’effet de levier escompté sur le développement industriel ».

Enfin, ils estiment que la création de 3000 postes scientifiques par an est indispensable.

L’arrivé des cyclistes, moment décisif

Geneviève Fioraso, secré­taire d’Etat à la Recherche, a reconnu hier, jeudi 15 octobre, à l’Assemblée nationale, qu’il y avait un vrai problème de l’emploi des jeunes dans la science.

Dans le communiqué qu’il publie en vue de la journée du 17 octobre, le collectif déplore l »‘intenable situation actuelle du système d’enseignement supérieur et de recherche (ESR) ». Il déplore aussi le « gâchis considérable » qui consiste à « n’offrir que Pôle-emploi comme avenir aux milliers de [chercheurs] précaires recrutés sur contrat à durée déterminée ».

« L’arrivée à Paris des cyclistes de Sciences en Marche le 17 octobre sera l’occasion de peser de manière décisive sur les choix du gouvernement » espèrent les chercheurs du collectif.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.