Sarkozy pour 30% d’enseignants en moins

logo AFP

Nicolas Sarkozy a affirmé mercredi soir à Tours sa volonté de « diminuer le nombre (d’enseignants) de 30% », ce qui serait fait en ne « remplaçant pas les départs à la retraite », a précisé jeudi à l’AFP son porte-parole de campagne Gérald Darmanin.

« Si je prends le seul exemple des enseignants, pour lesquels j’ai beaucoup de respect, je le dis nous n’avons pas les moyens d’avoir un million d’enseignants formés, de qualité, étant engagés comme il se doit dans leur métier. Il faut augmenter de 30% le temps de travail des enseignants, augmenter de 30% leur rémunération, et diminuer leur nombre de 30%, ainsi vous aurez le meilleur pour vos enfants », a plaidé l’ancien président de la République, candidat à la présidence de l’UMP, lors d’une réunion publique à Tours.

Cette proposition consiste à « peu à peu ne pas remplacer les départs à la retraite, ce ne sont pas des suppressions pures », a affirmé M. Darmanin.

« On peut augmenter le temps de travail des enseignants, augmenter leur rémunération car ils sont plutôt mal payés vu les études qu’ils font et l’intérêt qu’ils représentent pour la société, mais il faut aussi accepter l’idée que la démographie baisse », selon lui.

Concernant l’augmentation du temps de travail, il ne s’agit pas « d’augmenter les heures de classe mais les heures de présence des enseignants ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.