Lancement d’Erasmus + : un atout pour l’emploi pour tous les Européens

Fin septembre s’est déroulé à Paris le lancement officiel d’Erasmus + en France.

 © Dirima – Fotolia

© Dirima – Fotolia

Depuis son lancement, en 1987, Erasmus a bénéficié à plus de trois millions d’étudiants originaires de différents pays. Fin septembre, à la Cité universitaire à Paris, plusieurs ministres ont participé au lancement officiel d’Erasmus+, un nouveau programme de l’Union européenne pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport.

Erasmus est « le plus bel outil de la citoyenneté européenne« , a souligné la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem aux côtés de François Rebsamen, ministre du Travail, de Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement supérieur et de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Ainsi, pour plus de visibilité, les anciens programme Erasmus (étudiants), Comenius (collégiens et lycéens), Leonardo da Vinci (apprentis), et Grundtvig (adultes en formation) sont désormais regroupés sous l’appellation Erasmus +. Le programme n’est donc pas réservé qu’aux étudiants. « Il s’adresse également aux apprentis, aux enseignants, au personnel universitaire, aux animateurs socio-éducatifs et aux bénévoles », a indiqué Androulla Vassiliou, la commissaire européenne à l’éducation, la culture, la jeunesse et le multilinguisme, lors du lancement officiel d’Erasmus +.

140 millions d’euros en 2014 pour la France

Destiné à encourager la mobilité, Erasmus + devrait toucher quatre millions d’Européens sur la période 2014 – 2020. « En France, ce sont ainsi plus de 500.000 étudiants ou autres qui participeront à cette mobilité », a déclaré la commissaire européenne. Ce programme européen dispose d’un budget de 14,7 milliards d’euros, « soit 40% de plus que les programmes précédents ».

La France recevra, quant à elle, 140 millions d’euros en 2014, soit une hausse de 9,7% par rapport au montant obtenu en 2013. « L’Europe tend la main à tous les jeunes », s’est félicité le ministre du Travail, François Rebsamen.

Enfin, face à la montée du chômage des jeunes, ce programme d’échanges européens est vu comme un atout pour accéder à l’emploi. En effet, « une expérience internationale » améliore de « 60% les chances d’être embauché » à CV égal, a ainsi souligné Geneviève Fioraso.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.