La secrétaire d’Etat à la Recherche, Geneviève Fioraso, a reconnu mercredi « un problème » dans l’emploi scientifique, « celui du recrutement des jeunes ».

« Alors, oui, il y a un problème, vous avez raison », a répliqué Mme Fioraso, lors de la séance des questions d’actualité à l’Assemblée nationale, en réponse à une question de la députée Marie-George Buffet (PCF) sur l’emploi scientifique. « Le problème qui se pose aujourd’hui, c’est celui du recrutement des jeunes », a-t-elle dit.

La secrétaire d’Etat a expliqué qu’il y a moins de départs à la retraite, ce qui, « à budget constant, réduit mécaniquement les possibilités d’embauche ».

Mme Fioraso a déclaré avoir demandé aux organismes de recherche « qu’ils prennent toutes leurs responsabilités et qu’ils donnent la priorité à l’embauche des jeunes docteurs (…) plutôt qu’aux fins de carrière ».

Elle a souligné que le budget de la recherche avait été « sanctuarisé » et qu’elle s’était « engagée à ce que chaque départ à la retraite soit compensé au un pour un ».

L’emploi dans les grands organismes a augmenté « de 1.437 personnels de recherche entre 2009 et 2013 », tandis qu’à l’université, 5.402 postes ont été créés entre 2003 et 2013, a-t-elle rappelé.

Le collectif Science en marche, qui a appelé à une manifestation vendredi à Paris, estime les besoins à environ 3.000 nouveaux postes par an.