Emploi scientifique : « oui, il y a un problème », reconnaît Fioraso

logo AFP

La secrétaire d’Etat à la Recherche, Geneviève Fioraso, a reconnu mercredi « un problème » dans l’emploi scientifique, « celui du recrutement des jeunes ».

« Alors, oui, il y a un problème, vous avez raison », a répliqué Mme Fioraso, lors de la séance des questions d’actualité à l’Assemblée nationale, en réponse à une question de la députée Marie-George Buffet (PCF) sur l’emploi scientifique. « Le problème qui se pose aujourd’hui, c’est celui du recrutement des jeunes », a-t-elle dit.

La secrétaire d’Etat a expliqué qu’il y a moins de départs à la retraite, ce qui, « à budget constant, réduit mécaniquement les possibilités d’embauche ».

Mme Fioraso a déclaré avoir demandé aux organismes de recherche « qu’ils prennent toutes leurs responsabilités et qu’ils donnent la priorité à l’embauche des jeunes docteurs (…) plutôt qu’aux fins de carrière ».

Elle a souligné que le budget de la recherche avait été « sanctuarisé » et qu’elle s’était « engagée à ce que chaque départ à la retraite soit compensé au un pour un ».

L’emploi dans les grands organismes a augmenté « de 1.437 personnels de recherche entre 2009 et 2013 », tandis qu’à l’université, 5.402 postes ont été créés entre 2003 et 2013, a-t-elle rappelé.

Le collectif Science en marche, qui a appelé à une manifestation vendredi à Paris, estime les besoins à environ 3.000 nouveaux postes par an.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.