Ebola : trois familles retirent leurs enfants de l’école

A Boulogne-Billancourt, trois familles ont refusé d'envoyer leurs enfants à l'école par crainte d'Ebola.

école primaire Ancienne-Mairie Boulogne-Billancourt

L'école primaire Ancienne-Mairie de Boulogne-Billancourt. (Google Street View)

Le retour d’un élève de Guinée, pays touché par le virus Ebola, a conduit trois familles à refuser de déposer leurs enfants à l’école primaire Ancienne-Mairie de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Une rumeur faisait état du retour de plusieurs élèves de Guinée lundi dans la journée, ce que la mairie a démenti : « Il n’y a eu qu’un seul enfant à séjourner en Guinée, et non plusieurs (…). L’enfant a bien deux frères, mais lui seul s’est rendu en Guinée et il serait rentré le 27 septembre. »

Température vérifiée tous les jours

La température de l’enfant ainsi que celle du reste de la fratrie est prise tous les jours par une infirmière municipale. Aucun des enfants concernés n’a de fièvre à ce jour. Mais les parents inquiets estiment qu’il aurait fallu attendre la fin de la période d’incubation du virus, de 2 à 21 jours, avant d’autoriser un retour à l’école.

Le docteur Jany Veg, médecin référent à la direction académique des Hauts-de-Seine, a indiqué au Parisien que toutes les recommandations du ministère de la Santé avaient été respectées. « Nous avons mis en place des mesures au-delà de ce qui est demandé », assure-t-il.

Une inspectrice de l’Éducation nationale a reçu hier soir des représentants des parents d’élèves en présence de deux médecins.

Source(s) :
  • AFP, Le Parisien

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.