adn éprouvette taille

ADN © paolo toscani - Fotolia.com

L’analyse de l’ADN de plus de 250.000 individus a permis à une équipe internationale de chercheurs d’identifier 697 variants génériques responsables des variations de taille chez l’homme.

80% de facteurs héréditaires

Cet inventaire est le fruit d’une collaboration entre 450 experts américains, européens et australiens, rassemblés sous la houlette du consortium GIANT (International Genetic Investigation of Anthropometric Traits). Les résultats de leur étude ont été publiés dimanche dans la revue scientifique britannique Nature Genetics.

Les près de 700 variants génétiques ont été repérés dans 423 loci (parties de chromosomes) différents, soit trois fois plus que précédemment. « Nous pouvons désormais expliquer environ 20% de l’héritabilité de la taille« , indique Tonu Eskio, l’un des coauteurs de l’étude. Selon de précédentes recherches, les facteurs déterminant la taille serait à 80% héréditaires, et à 20% environnementaux et alimentaires.

Cette découverte permettra d’approfondir les causes des maladies liées à la taille, « comme l’ostéoporose, le cancer ou les maladies cardiaques », précise Tim Frayling, professeur de l’Université britannique d’Exeter. Les personnes de grande taille sont par exemple plus susceptibles de développer un cancer du sein ou de la prostate, mais ont un risque moindre de maladies cardiovasculaires.