Crèches: retard sur les objectifs d’augmentation de places (Haut conseil de la famille)

logo AFP

L’offre d’accueil de jeunes enfants, notamment en crèches, est très inférieure aux objectifs du gouvernement, selon un rapport du Haut conseil de la famille, qui préconise une politique de « remobilisation » si l’on veut réaliser les ambitions fixées pour 2017.

Selon une version provisoire de ce rapport, dévoilée par le figaro.fr et dont l’AFP a obtenu une copie lundi, le nombre de places en crèches a augmenté de 10.706 en 2013, moitié moins que l’objectif fixé (+21.155).

La version définitive de ce rapport doit être validée jeudi par les membres du Haut Conseil.

Le nombre d’enfants de moins de trois ans gardés par des assistantes maternelles a baissé de 2.100 en 2013, à 619.100, alors que la trajectoire retenue dans la Convention d’objectifs et de gestion (COG) entre l’Etat et la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf) était de 20.000 enfants supplémentaires accueillis chaque année.

Un total de 97.200 enfants de deux ans étaient scolarisés en maternelle à la rentrée 2013, soit un peu moins d’un enfant de deux ans sur huit. Cela représente une hausse de 6.100 élèves par rapport à la rentrée 2012 et la première hausse depuis la fin des années 90, mais reste en deçà de l’objectif de +15.000 par an.

Selon le rapport, « ce bilan appelle une politique de remobilisation si on veut atteindre les objectifs ». D’autant plus que la nouvelle réforme du congé parental proposée par le gouvernement pour 2015, visant à un partage entre les deux parents, devrait accroître les besoins si les pères ne prennent pas le relais.

Récemment réaffirmés par le gouvernement, les objectifs sont d’accroître de 275.000 le nombre de places d’accueil de jeunes enfants entre 2012 et 2017: + 100.000 places de crèches, +100.000 places chez des assistantes maternelles et +75.000 places en écoles maternelles.

Alors que les moyens budgétaires des communes sont actuellement sous tension, le rapport suggère de les aider davantage à cofinancer les crèches. En 2012-2013, la Cnaf finançait à près de 26% en moyenne les places nouvelles (comparé à 37% douze ans plus tôt). « On pourrait viser un relèvement de ce taux moyen à 40% », selon le rapport.

Une autre piste évoquée est d’augmenter les tarifs de crèches pour les familles les plus aisées.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.