Pour Vallaud-Belkacem, la rentrée 2014 « s’est particulièrement bien passée »

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem s'est félicitée dans une interview à Direct-Matin du bon déroulement de la rentrée 2014, et de la généralisation de la réforme des rythmes scolaires.

enfants en primaire

© Prod. Numérik – Fotolia.com

Nommée au ministère de l’Education nationale juste avant la rentrée scolaire, Najat Vallaud-Belkacem estime, dans une interview publiée aujourd’hui dans Direct Matin, que celle-ci s’est déroulée dans de bonnes conditions. Pour la nouvelle ministre de l’Education, la rentrée 2014 s’est « particulièrement bien passée ».

« Conséquence des choix que nous avons faits »

Le bon déroulement de la rentrée scolaire « est la conséquence des choix que nous avons faits depuis le début du quinquennat », a-t-elle souligné. Elle estime même n’avoir pas été confrontée à autant de difficultés que prévu puisque même « la généralisation des nouveaux rythmes scolaires, qu’on prédisait compliquée, se passe somme toute bien ». Elle reconnaît toutefois que les activités périscolaires « sont encore très inégalement installées » dans les écoles, et souhaite désormais « harmoniser cette offre, en élever la qualité » en collaboration avec les collectivités locales.

Avec les parents, « chaque difficulté s’arrange »

La ministre reste encore positive lorsqu’elle évoque l’accueil de la réforme par les parents d’élèves. « Nouveaux horaires, nouveaux interlocuteurs que sont les animateurs en fin de journée, nouvelle organisation avec des activités périscolaires… […] cela peut paraître contraignant, mais chaque difficulté s’arrange au bout de quelques semaines et le personnel éducatif en particulier joue un rôle précieux pour aplanir les difficultés ».

Enfin, quant à l’application de la réforme des rythmes dans le secondaire, elle pourrait s’intégrer dans le cadre de la réflexion générale sur la réforme du collège, qui a pour ambition de donner aux établissements « les moyens de faire réussir tous les élèves qu’ils reçoivent ». « Avec de nouveaux programmes, une nouvelle évaluation, des moyens de prévenir et de lutter effectivement contre le décrochage scolaire… C’est dans ce cadre général que la question des temps scolaires se posera », a indiqué la ministre.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.